Quand Noël rime avec économie circulaire

Quand Noël rime avec économie circulaire

Le mois de décembre vient de commencer et avec lui la période de Noël. Comme chaque année, la production bat son plein pour se préparer à une période plus coûteuse sur le plan environnemental. De nombreuses organisations, associations ou collectivités proposent alors des solutions pour passer un Noël plus éco-responsable.

Les idées ne manquent pas et deviennent de plus en plus importantes tous les ans. Quelques villes proposent des marchés de Noël plus « verts ». C’est le cas à Ruffiac, dans le Morbihan (56). Les habitants ont pu profiter de leur marché de Noël éco-responsable. Il rassemble plus d’une quinzaine d’exposants locaux venus proposer leurs productions artisanales et locales. Le but du marché, privilégier la consommation locale et responsable, mais aussi réduire le gaspillage et la production inutile de déchets, inscrivant l’événement dans une dynamique d’économie circulaire. La structure La Matière qui s’intéresse aux enjeux de l’économie circulaire, de la sobriété et de la low-tech, organise un marché de Noël local et durable, les 10 et 11 décembre, dans la commune de Périgny. Plusieurs exposants seront installés dans les ateliers de l’organisation et différents ateliers seront proposés.

D’un autre côté, l’enseigne IKEA a compris que la seconde main est un sujet important. Du 9 au 11 décembre, la marque suédoise organise un marché de Noël circulaire et solidaire à Paris, place de la Bastille. Le principe ? Déposer un meuble IKEA dont on ne se sert plus pour récupérer un autre à la place (déposé aussi par quelqu’un d’autre). Durant l’événement, des ateliers créatifs seront animés par l’équipe IKEA mais aussi par des créateurs et blogueurs spécialistes en décoration.

En ce qui concerne les cadeaux, la tendance des achats de seconde main continue de se développer comme chaque année. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes par exemple, différentes organismes proposent de la seconde main. C’est le cas de l’initiative Abra­ca­daB­ric par l’association Valhorizon dans l’Ain. Elle collecte et remet en état des jouets d’occasion et favorise l’insertion en faisant appel à des personnes en situation de précarité, notamment des femmes. Comme elle, d’autres organisations s’activent pour faire rendre la seconde main pérenne partout en France.


Crédit photo : Pixabay

Partager :
1104
Auteur de la page

Arthur Bonglet

Community manager

Modérateur

Arthur Bonglet

Community manager