Ecocircus

  • 2020-06-26 11:23:18
  • /
  • Recita.org
  • /
  • 35

Upcyling 100% recyclé 100% solidaire

  • Porteur principal : BIOTOP
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • Ecocircus est en cohérence avec la démarche BIOTOP de s’inscrire dans une échelle de proximité : les matières premières proviennent de l’agglomération rochelaise et les produits, vendus majoritairement en ligne, restent dans la région Nouvelle-Aquitaine (
  • 11 rue Augustin Fresnel, 17180 Périgny
  • Date de début : octobre 2018

ECOCIRCUS propose des articles 100 % upcyclés, créés à partir des matières collectées par Biotop et transformées par ses partenaires de l’Économie Sociale et Solidaire. Tous les articles Ecocircus affichent leur part de composants recyclés/réutilisés, le nom de leur fabricant et le nombre d’heures de travail nécessaires à leur réalisation. 
L’innovation de ces produits « recyclés et solidaires » est de récupérer de la matière qui sera reprise par celui qui a donné le déchet.
 

Bénéfices qualitatifs

-    Proposer des produits qui respectent la planète,
-    Sensibiliser au réemploi,
-    Favoriser les circuits courts,
-    Préférer des créations uniques à des modèles stéréotypés,
-    Démontrer qu’on peut faire mieux avec moins,
-    Replacer l’homme au cœur du processus de fabrication,
-    Faire découvrir les savoir-faire du territoire et l’écosystème des acteurs,
-    Mettre à disposition un outil qui valorise l’upcycling.
 

Bénéfices quantitatifs

Il n’y a pas d’objectif quantitatif autour d’Ecocircus, notamment pas d’objectif de générer des retombées économiques. Elle s’intègre dans le budget communication de BIOTOP. Elle permet de montrer concrètement ce qui est possible de faire en réemploi et le fonctionnement du réseau BIOTOP.

Etapes de l'initiative

La marque Ecocircus a été créée en 2018, mais le concept était en place depuis 2015-2016. En effet, BIOTOP et son réseau d’éco-entreprises mettaient déjà en œuvre dès cette époque des synergies autour du réemploi et de la valorisation de déchets grâce à des acteurs de l’ESS (par exemple avec l’ESAT l’œuvre d’Emmanuelle). 

Le process est sur le suivant : 

-    Identification des gisements ;
-    Identification des transformateurs potentiels ; 
-    Réalisation/création de produits, prototypage.

Le lancement de la marque Ecocircus a permis d’officiellement valoriser les savoir-faire des partenaires. 
 

Facteurs d'accélération et freins

Leviers : 
-    Un réseau de confiance en place avec 150 établissements, 8000 salariés, 
-    La dynamique EIT de BIOTOP, 
-    Le phénomène de mode qui pousse à développer l’upcycling

Freins : 
-    La concurrence face aux produits bons marchés, l’upcycling a un coût et encore peu de gens sont prêts à payer, 
-    La difficulté à faire financer l’outil et les faibles coefficients de marge (il est difficile de générer des bénéfices sur l’upcycling.
 

Domaines d’activités

  • Artisanat
  • Déconstruction
  • Recyclage
  • Commerce

Ressources

  • Matériaux
  • Déchet
  • Bois
  • Textile

Partenaires

  • Entreprises de réemploi « les fabricants », ceux qui ont le savoir-faire du réemploi
  • Ex : L'ESAT l'oeuvre d'Emmanuelle


  • Et en secondaire, les adhérents qui fournissent la matière et qui peuvent racheter les objets upcyclés.
  • Par exemple, le magasin d’électroménager BOULANGER à Angoulins a dédié un espace de 30 m2 pour mettre en avant des produits ECOCIRCUS. Il commercialise notamment ses déchets transformés (bâches publicitaires transformées en patapouf : https://ecocircus.fr/mobilier/80-patapouf.html).

Moyens techniques

Le site internet, qui est à la fois un outil de communication, de pédagogie et de vente. Il a été lancé en 2018. https://ecocircus.fr/

Et l’ingénierie de la logistique assurée par BIOTOP

Dispositifs, outils ou méthodologies

Certains produits sont vendus en ligne, d’autres sont à venir retirer sur place, selon la logistique et le transport.

Moyens humains

0,5 ETP, internalisé à BIOTOP.

Perspectives

Dans les perspectives, il y a le projet de créer une boutique de showroom et de vente pour les produits Ecocircus. 

Dans les recommandations
-    Attention à ne pas faire de l’upcycling pour faire de l’upcycling et seulement répondre à un effet de mode ! Il faut étudier son marché, voir ce qu’il manque et créer le service manquant pour répondre à un réel besoin (besoin d’exutoires et/ou besoin de matières). 
-    Attention aux réglementations sur les produits, notamment pour les jouets et les objets électriques, il y a beaucoup de normes. Ce n’est pas parce que c’est de l’innovation et de l’upcycling qu’on peut faire n’importe quoi… 
-    Beaucoup veulent passer par des ESAT pour la transformation des déchets, mais il faut s’assurer que l’ESAT a les bons certificats pour le transport et la transformation des déchets. 
-    Attention également à la gestion du stock, car le m2 coûte cher dans les territoires où il y a beaucoup de gisements.

BIOTOP peut accompagner certains adhérents qui voudraient faire de l’upcycling. Ce n’est pas le cœur de métier, mais ils peuvent le faire sur l’ingénierie, l’aide marketing, la rentabilité du process (travailler sur un coût de revient). 

Financeurs

  • Aucun

Coûts de l'initiative

15000

Financement

Pas de financement dédié au projet Ecocircus, internalisé dans le budget communication de BIOTOP + partenariat avec une agence de conseil en communication (Cassandre Communication) qui a offert le développement de l’outils web.

Témoignages

A venir

 Circuits courts
 Clubs d'acteurs
 Eco-conception
 Economie sociale et solidaire
 Filières locales
 Réseaux d'acteurs
 réemploi
  upcycling
  valorisation
  ESS

Auteur de la page

  • Emeline Bentz

    Animatrice et chargée de projets

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Circuits courts
     Clubs d'acteurs
     Eco-conception
     Economie sociale et solidaire
     Filières locales
     Réseaux d'acteurs
     réemploi
      upcycling
      valorisation
      ESS