ïkos, un « village » inédit pour la nouvelle vie des objets sur la métropole de Bordeaux

  • 2020-05-06 13:49:29
  • /
  • Recita.org
  • /
  • 132

ïkos, un « village » inédit pour la nouvelle vie des objets sur la métropole de Bordeaux

  • Porteur principal : Association ïkos
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • Bordeaux Métropole
  • Bordeaux Métropole
  • Date de début : septembre 2017
  • Date de fin : décembre 2020

ïkos est un projet fédérateur et novateur sur la métropole de Bordeaux, le premier de cette envergure en Europe, qui s’inscrit dans ce « monde d’après » synonyme d’usage, de réutilisation, de partage et de qualité auquel de plus en plus de citoyens aspirent. Lieu de vie et de convivialité, lieu de réemploi, de réparation et de recyclage, lieu expérientiel d’innovation et de création , ïkos consiste en un écosystème de 17 000 m² de bâti avec un objectif d'utilité sociale et environnementale.

Toute personne pourra ainsi déposer des objets appelés à être triés, rénovés, transformés et remis en circulation, récupérer ou acheter des biens dans la galerie marchande à un prix très accessible, apprendre à réparer ou encore participer à des évènements, ateliers et rencontres, etc. ïkos a démarré en 2017 . Après 3 années de travail, l’enjeu est désormais de trouver un lieu pour accueillir ce projet écologiquement sobre, humainement riche, socialement ambitieux.

ïkos est porté par cinq organisations reconnues et expertes dans leurs domaines respectifs sur la Métropole de Bordeaux : le Relais Gironde, l'ATELIER D'éco SOLIDAIRE, Le Livre Vert, les Compagnons Bâtisseurs Nouvelle Aquitaine et R3 . La région Nouvelle-Aquitaine, l’ADEME et l’APESA sont partenaires du projet qui bénéficie par ailleurs du soutien de nombreuses personnalités et organisations.

Un projet d’utilité sociale et environnementale

  • Lutter contre l’exclusion en créant des emplois et activités non délocalisables à destination des personnes qui en ont le plus besoin.

ïkos représente aujourd’hui près de 150 emplois durables, dont la moitié en parcours d’insertion. À terme, il permettra d'en péréniser plus de 200 au total.

  • Prévenir et réduire la production de déchets à travers des activités de sensibilisation.

ïkos souhaite être un lieu d’immersion et d’apprentissage pour susciter le changement. Il mettra en place une programmation événementielle riche afin de toucher tous les publics : visites de site, accueil scolaire, conférences, ateliers (faire soi-même, réparation, surcyclage).

  • Favoriser le réemploi grâce à des activités de collecte, de tri et de recyclage et à la création d’une galerie marchande pour la nouvelle vie des objets de plus de 2 000m² proposant uniquement des objets de qualité, brut, remis à neuf ou transformés.

ïkos traitera à terme plus de 11 000 tonnes de déchets. La galerie marchande sera la 1ère en France à proposer à la vente ou au don une telle palette des biens de consommation (textiles, livres, mobilier, objets de décoration, bricolage, électroménager, vélos… ),  auxquels on donnera une nouvelle vie en les rendant accessibles à tous.

  • Susciter l’innovation pour répondre aux grands enjeux environnementaux actuels et futurs via le développement d’un pôle de R&D sur le thème du réemploi et de la réparation.

ïkos accueillera des projets de recherche et des entreprises afin d’expérimenter de nouvelles solutions organisationnelles et techniques sur le réemploi et la réparation en favorisant les interactions entre tous les acteurs.

Un lieu inspirant, ouvert à tous les habitants du territoire

ïkos n’existe à ce jour nulle part ailleurs en Europe à cette échelle. S’il s’agit de développer sur le territoire de la métropole de Bordeaux un modèle de production, de distribution et de consommation à forte valeur ajoutée sociale et écologique, l’idée est aussi de faire de ce « village » un lieu de vie inspirant et riche en liens. De plus en plus de personnes de tous âges aspirent à consommer de façon responsable. Cependant, sens et solidarité doivent rimer avec plaisir, convivialité et beauté. ïkos a été pensé dans cette démarche.

Bénéfices qualitatifs

Impact sociétal :

L'association ïkos est née autour de l'envie de faire changer les comportements d'achats en rendant accessibles les objets du quotidien qui ont déjà connus une ou plusieurs vies. Accessibles car :

  • tous les objets du quotidien sont représentés dans la galerie marchande ;
  • en quantité importante pour que chacun trouve chaussure à son pied ;
  • de très bonne qualité pour ne pas décevoir ;
  • présentés avec soin pour donner ou redonner de l'attrait à la nouvelle vie des objets.

Bénéfices quantitatifs

Impact socioéconomique :

Les membres fondateurs d'ïkos représentent aujourd’hui près de 150 emplois durables, dont la moitié en parcours d’insertion. La création du village ïkos permettra d'en péréniser plus de 200 au total, sans compter les structures qui rejoindront l'aventure d'ici-là.

Impact environnemental :

En 2019, les membres fondateurs d'ïkos ont traité plus de 7 000 tonnes d'objets. Dans le village, ce seront a minima 11 000 tonnes qui seront valorisées.

Etapes de l'initiative

Juillet 2017 : 1ères rencontres des fondateurs.

Rédaction des contours du projet et du cahier des charges permettant la recherche d'un foncier. Accompagnement de la direction du développement économique de Bordeaux Métropole.

Juillet 2018 : accompagnement financier de la Région Nouvelle aquitaine au titre de la coopération ponctuelle d'acteurs.

Etudes de différents fonciers (n'ayant pas abouties à ce jour).

Octobre 2018 : création de l'association ïkos.

Novembre 2018 : accompagnement financier de l'ADEME.

Travail sur le business model et le modèle de gouvernance, présentation du projet à plusieurs acteurs locaux de l'ESS susceptibles d'intégrer le projet. Accompagnement de l'APESA.

Définition de la communication.

Février 2020 : présentation du projet aux élus locaux.

Avril 2020 : lancement de l'appel à soutien.

Facteurs d'accélération et freins

À ce jour, malgré l’étude de plusieurs emplacements, il manque à ïkos son lieu d’installation qui dépend des décisions et de la volonté des élus locaux.

Pour permettre à ïkos de voir le jour, un appel à soutien (non financier) a été lancé sur le site de l'association. L’objectif est double : faire connaître le plus largement possible le projet et inciter la société civile à le soutenir ; obtenir de la part des élus ou futurs élus des engagements fermes. Autrement dit, après 3 années de travail, les fondateurs d’ïkos attendent désormais une proposition de terrain pour la construction effective d’ïkos.

Domaines d’activités

  • Industrie
  • Recyclage
  • Information
  • Commerce
  • Culture

Ressources

  • Matériaux
  • Déchet
  • Sobriété
  • Emploi
  • Textile
  • Electronique
  • Matériaux de construction

Partenaires

  • Région Nouvelle Aquitaine
  • La région Nouvelle Aquitaine soutient l'association ïkos sur la coopération ponctuelle d'acteurs.


  • ADEME
  • L'ADEME soutient l'association ïkos sur l'accompagnement du projet.


  • APESA
  • L'APESA soutient l'association ïkos sur l'accompagnement du projet.


  • Bordeaux Métropole
  • Les directions du développement économique et de l'urbanisme nous accompagnent dans la recherche d'un foncier.

Moyens techniques

17 000 m² de bâti comprenant des centres de tri (textile, livre, encombrants), des ateliers de transformation (menuiserie, tapisserie...), une galerie marchande de 2 000 m², des salles de conférences et de réunion. 

Logique de mutualisation entre les structures.

Dispositifs, outils ou méthodologies

Action concertée d'améngagement entre un collectif d'acteurs engagés et la collectivité territoriale (Bordeaux Métropole).

Moyens humains

Le projet est porté aujourd'hui par les salariés des membres fondateurs. A terme, l'association sera amenée à créer des emplois afin d'animer le collectif.

Témoignages

L’APESA travaille depuis de nombreuses années  sur les modes de production et de consommation plus durable.

C'est dans ce cadre qu’en 2018 , Cyril Baldacchino et Benjamin Tyl se sont rapprochés de l’équipe des porteurs d’IKOS  pour aider à structurer une réflexion  sur la création d'un écosystème autour de la réparation et du réemploi. Nous sommes très heureux de voir  que la réflexion est en train de déboucher sur l'action.

Il nous paraît important que puisse se concrétiser rapidement  le village de la réparation,  du réemploi et du recyclage sur Bordeaux Métropole : ce sera  un lieu emblématique d'une nouvelle manière de penser l'utilisation de ressources naturelles qui seront de plus en plus rares.

Je forme le vœu que la pandémie actuelle, qui a permis de montrer que l'on pouvait stopper la course effrénée à la croissance du PIB, soit une belle occasion d’accélérer des projets comme le vôtre. 

Je peux en tous cas vous assurer de notre soutien plein et entier sur votre projet.

Benoît de Guillebon, Directeur de l'APESA

Je souhaite apporter mon soutien au projet IKOS, porté depuis plusieurs années par le Relais Gironde.

Eco TLC, l’éco-organisme de la filière Textile d’habillement, Linge de maison et Chaussure relève l’intérêt de ce projet de création d’un village du réemploi qui permet de développer de façon moderne, pratique et économique, sur un seul lieu, l’accès aux produits d’occasion, et en particulier les textiles d’habillement, linges de maison et chaussures.

La collecte, le tri, la réparation et la revente des textiles usagés créent de l’activité et donc différents types d’emplois avec des opportunités de formation et d’insertion professionnelle dans les territoires.

Alain CLAUDOT, Directeur Général de la société Eco TLC

 Action collective
 Agenda 21
 Aménagement territorial
 Animation
 Centres de ressources
 Circuits courts
 Coopération territoriale
 Coworking
 Crowdfunding
 Economie sociale et solidaire
 Expérimentation
 Fab Lab
 Modèles économiques
 Mutualisation d'infrastructures et de services
 Plan déchets
 Plateformes de connaissance
 Prévention
 Programmes de recherche
 Recherche et Développement
 Réseaux d'acteurs
 Ressourceries / repair shop
 Stratégie régionale économie circulaire
 économie circulaire
 réemploi
 ess
 réparation
 Bordeaux Métropole
  recyclage
 coopération
 innovation sociale

Modérateur

  • Emeline Bentz

    Animatrice et chargée de projets

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Agenda 21
     Aménagement territorial
     Animation
     Centres de ressources
     Circuits courts
     Coopération territoriale
     Coworking
     Crowdfunding
     Economie sociale et solidaire
     Expérimentation
     Fab Lab
     Modèles économiques
     Mutualisation d'infrastructures et de services
     Plan déchets
     Plateformes de connaissance
     Prévention
     Programmes de recherche
     Recherche et Développement
     Réseaux d'acteurs
     Ressourceries / repair shop
     Stratégie régionale économie circulaire
     économie circulaire
     réemploi
     ess
     réparation
     Bordeaux Métropole
      recyclage
     coopération
     innovation sociale