LE PLASTIQUE FRANÇAIS

  • 2016-03-20 16:37:36
  • /
  • Recita.org
  • /
  • 2 175

Solution innovante de recyclage des gobelets en polystyrène et polypropylène en Aquitaine conduite par une entreprise sociale.

  • Porteur principal : SAS ACTES - ELISE atlantique
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • Aquitaine
  • 65 quai de Brazza 33 000 Bordeaux
  • Date de début : octobre 2013

Le projet LE PLASTIQUE FRANCAIS, initié par la SAS ACTES, a pour objet la création d'une filière de collecte, traitement et recyclage de gobelets plastique en polypropylène (PP) et polystyrène (PS) en Aquitaine, en y associant une forte plus-value sociale.

 

Actuellement, moins d'1% des gobelets en plastique sont recyclés. Environ 40% sont incinérés et 60% enfouis ; le tri à la source représente le frein essentiel au développement d'une filière de recyclage. Par ailleurs, il prévaut aujourd'hui un recyclage des gobelets amalgamant les deux types de plastique et ne permettant pas de générer un matériau recyclable. LE PLASTIQUE FRANCAIS est non seulement né de la volonté de répondre à cet enjeu de tri et de collecte mais également à celui de retrouver la qualité d'origine des polymères, dans l'esprit Cradle to Cradle, et de produire ainsi des polymères recyclés et recyclables.

En s'associant à l'IUT Science et Génie des Matériaux de l'Université de Bordeaux (Gradignan) qui avait initié une étude sur le recyclage des gobelets en plastique, ACTES a pu développer un outil industriel permettant d'obtenir une pureté de 97%  de la matière! Les gobelets PP et PS sont reçus mélangés et l'outil réalise de façon autonome le broyage, le nettoyage, le séchage et la séparation des deux résines pour le production de paillettes ou de granulats.

 

Ce projet d'innovation industrielle est sous-tendu par un processus d'innovation sociale et par une forte exigence environnementale. En effet, ACTES est une entreprise adaptée, embauchant des personnes en difficulté sociale et professionnelle d'accès à l'emploi et en situation de handicap. Elle œuvre pour une réduction maximale de l'impact environnemental de ses activités : limitation des prélèvements sur les ressources (eau et énergie ), garantie « bas carbone » à toutes les étapes du process, compensation carbone et alimentation en énergie renouvelable et locale exclusivement. Enfin, l'initiative LE PLASTIQUE FRANCAIS va faire l'objet d'une ACV environnementale et sociale et d'une mesure d'impact social de l'activité.

 

Le démonstrateur (pré-outil) est actuellement en phase de finalisation. Le prototype est prévu pour le mois de juin 2016.

Bénéfices qualitatifs

Objectifs économiques :

  • Créer des emplois pérennes pour des personnes en situation de handicap : 2 postes créés en 2015 et 7 prévus en 2017.
  • Se positionner sur un marché de niche à valeur ajoutée en produisant une matière première secondaire de grande qualité (pureté 97%).
  • Concevoir à l'aide d'un ergonome un outil tenant compte d'un juste équilibre entre la nécessaire mécanisation / automatisation de la production et l'objectif d'accompagnement vers l'emploi de personnes en situation de handicap.

Objectifs Environnementaux :

  • Bas carbone : L'APESA, partenaire du projet, réalise une revue des émissions de GES et garantit un processus bas carbone à toutes les étapes de sa mise en œuvre.
  • Les émissions de GES sont compensées à hauteur de 15€ la tonne par le biais de la réalisation de projets d'agroforesterie.
  • Sobriété : l'enjeu est de réaliser un outil « low-cost » qui pèse le moins possible sur les ressources (eau et énergie) et génère le moins de pollution possible (recherche en cours sur le sujet des rejets de microparticules de plastique dans l'eau).
  • Alimentation en énergie renouvelable et locale exclusivement (souscription chez Enercoop Aquitaine) et travail sur la moindre sollicitation du réseau.
  • Réduction des déchets : le tri à la source des gobelets est impossible car la différence entre le PP et le PS est quasiment imperceptible à l’œil nu. En mettant au point un prototype permettant de les traiter en mélange pour les rejeter en flux séparé, on permet non seulement la récupération de matière mais on diminue également le volume des déchets de bureau. Leur collecte s'en retrouve optimisée.  

 

Objectifs Sociétaux :

  • Prouver que les impacts positifs sur la dimension sociale compense le manque de rentabilité économique de ces marchés de récupération de petits flux de déchets.
  • Dédier l'intégralité des bénéfices au développement de l'activité, au soutien des outils et de l'emploi (en embauchant parfois plus que nécessaire) ainsi qu'au financement de projets d'intérêt général (agroforesterie, végétalisation, …).

Bénéfices quantitatifs

Objectifs économiques : Une activité à 5 ans de 1500 k€

Environnementaux : Une fabrication annuelle de 500 tonnes de plastique recyclé en 2019 (60% PP recyclé - 40% PS recyclé)

Sociétaux : création de 50 emplois dont 40 occupés par des travailleurs en situation de handicap en 2017 pour l'ensemble des activités de la SAS ACTES.

Etapes de l'initiative

1- Février 2013 : transformation d’une idée universitaire (université de Bordeaux - IUT de Gradignan) en un projet industriel d’innovation sociale. Mise en relation par Bordeaux Métropole

2- Novembre 2013 : convention d’accompagnement technopole Bordeaux UNITEC

3- Février 2014 : preuve de concept

4- Décembre 2014 : financement BPI France, étude de faisabilité

5- Mars 2015 : financement privée, fondation CCAH

6- Mai 2015 : validation du cahier des charges fonctionnels et du cahier des charges techniques

7- Juin 2015 : formalisation des dossiers de subventions publiques : Conseil Régional Aquitaine et ADEME Aquitaine

8- Avril 2016 : levée de fond auprès de France Active

8- Juin 2016 : installation du prototype sur site

Facteurs d'accélération et freins

Facteurs d'accélération

  • ACTES possédait déjà la maîtrise de l'identification des gisements diffus sur le territoire ainsi que de la collecte des petits flux de déchets.
  • Les partenaires financiers, privés, publics et de la finance solidaire.

 

Freins

  • Le projet se situe en dehors des cadres de l'économie traditionnelle ; les acteurs politiques n'ont pas toujours les repères nécessaires pour l'appréhender.
  • Sur un secteur occupé par des géants du recyclage, une structure de l'ESS doit rassurer sur sa dimension “entreprise ordinaire”.
  • Le tri sélectif souvent absent dans les entreprises privées et dans les marchés publics
  • L'accès à l'expérimentation et à l'innovation dans marchés publics en place

Domaines d’activités

  • Industrie
  • Services
  • Recyclage

Ressources

  • Eau
  • Déchet
  • Energies renouvelables
  • Emploi
  • Plastique

Partenaires

  • Bordeaux Métropole

  • Université de Bordeaux - IUT de Gradignan, science et génie des matériaux

  • ENSAM

  • Bordeaux Unitec

  • Aquitaine développement innovation, Agence du Conseil régional Aquitaine

  • ATIS - La fabrique à initiatives (AVISE)

  • France Active (Aquitaine Active)

  • BPI France

  • ADEME Aquitaine

  • Conseil régional ALPC

  • AST - Aquitaine Science Transfert

  • Fondation CCAH

  • APESA

Moyens techniques

  • Laboratoire de l’Université de Bordeaux - IUT de Gradignan, SGM
  • Bureau d’études Créa Concept (33)

Dispositifs, outils ou méthodologies

  • Planning projet : suivi de projet, prospective et planning industriel
  • Stratégie commerciale
  • Rédaction d’un cahier des charges fonctionnel
  • Rédaction d’un cahier des charges technique
  • Constitution de l’appel d’offre - fabrication prototype

Moyens humains

  • Chef de projet interne depuis octobre 2013
  • Management global par le président de la sas ACTES
  • Chef de projet Bordeaux UNITEC
  • Groupe d’étudiants ENSAM pendant 3 mois
  • Stagiaire IUT pendant 3 mois pour la formalisation d’une cartographie des plasturgistes en France. Cette étape a permis la qualification de ces entreprises.
  • Agent technique et de maintenance
  • Ouvriers

Autres intervenants

  • ECOEMBALLAGES

  • Le comptoir de l’innovation

  • Mairie de Bordeaux

  • APESA

  • Groupe ELISE

Perspectives

  • Cette innovation anticipe l’ouverture des consignes de tri en foyer. Des relations sont établies avec ECOEMBALLAGES dans cette perspective.
  • L'outil doit pouvoir être déplacé facilement, et donc être suffisamment compact, pour aller au plus près des gisements de déchets.

Financeurs

  • SAS ACTES

  • BPI France

  • Fondation CCAH

  • Conseil régional ALPC

  • ADEME Aquitaine

  • France Active

Coûts de l'initiative

700000

Financement

- Fonds propres - Fonds publics - Fonds privés
 Analyse du Cycle de Vie
 Compensation carbone
 Eco-conception
 Economie sociale et solidaire
 Expérimentation
 Impression 3D
 Plan déchets
 Stratégie régionale économie circulaire

Modérateur

  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Analyse du Cycle de Vie
     Compensation carbone
     Eco-conception
     Economie sociale et solidaire
     Expérimentation
     Impression 3D
     Plan déchets
     Stratégie régionale économie circulaire