Réseau des ressourceries/recycleries en Limousin

  • 2016-12-09 00:00:00
  • /
  • Recita.org
  • /
  • 2 036

Mutualiser les compétences et savoir-faire

  • Structure porteuse : Ressourceries du Limousin
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • Limousin
  • eymoutiers
  • Date de début : février 2012
Les Ressourceries du Limousin se sont regroupées en réseau. 

Les Ressourceries sont des centres de réemploi des déchets, principalement les déchets encombrants des ménages et des entreprises. La collecte des produits s’effectue en partenariat avec les collectivités via les déchèteries et/ou des collectes spécifiques. Les produits sont mis en vente, après, éventuellement, une remise en état.

Elles développent par ailleurs des actions de sensibilisation participant ainsi à la responsabilisation des citoyens face à la gestion de leurs déchets et relayant la préoccupation de prévention et recyclage des déchets, portée par les collectivités locales.

Elles partagent une charte commune d’engagements, déclinée en trois volets dont l’un est consacré à « développer une économie solidaire ».

"Se réunir dans une même association, c’est agir pour la pérennisation des ressourceries existantes, mais c’est aussi permettre un soutien aux porteurs de projets pour faire en sorte qu’à long terme, sur chaque territoire, le réemploi soit une solution pour une partie de nos déchets."

Coûts de l'initiative

110000 €

Résultats qualitatifs et chiffres clés

LES OBJECTIFS DU RÉSEAU

Coopération entre les ressourceries

  • créer un cadre pour se connaître, se rencontrer
  • avoir un regard extérieur (les unes par rapport aux autres)
  • échanger nos savoir, transmission d'expérience
  • partager nos valeurs
  • valoriser nos complémentarités auprès des partenaires

Territoire et développement local

  • pérenniser les structures existantes
  • créer de nouvelles ressourceries pour mailler le territoire
  • créer des emplois (économie locale)
  • s'ouvrir vers d'autres structures de l'ESS et mutualiser nos compétences
  • animer la vie locale: lien social (dont bénévolat) et services aux habitants

Changement sociétal

  • faire reconnaître nos actions sur l'environnement, les déchets et la consommation (impact culturel)
  • choisir des modèles de gouvernance transparente et démocratique
  • impulser de nouveaux modèles économiques
  • se concerter et coopérer avec les acteurs locaux (collectivités, acteurs ESS, habitants)

LES RÉSULTATS QUALITATIFS OBTENUS

  • Renforcement du lien et de la mutualisation entre les ressourceries du Limousin
  • Réalisation d'outils de communication communs
  • Renforcement des partenariats et de la reconnaissance
  • Mise en place d'un accompagnement DLA / Structuration de l'association régionale

LES RÉSULTATS QUANTITATIFS OBTENUS

- 17 journées de rencontre entre les ressourceries en 2 ans et demi permettant :

  • des échanges de pratiques,
  • des mutualisations,
  • la mise en place d'outils de communication,
  • la structuration de l'accompagnement des porteurs de projets et du suivi de l'activité.

- 19 actions de sensibilisation menées par 6 ressourceries à l'occasion de la "Faîte de la récup'".

- 21 animations menées par 5 ressourceries tout au long du programme.

- 20 visites de ressourceries réalisées, dont 6 par des collectivités territoriales, et 14 par des porteurs de

projets.

- 6 participations à des colloques ou réunions organisés par les partenaires.

- 4 ressourceries ont rejoint notre réseau depuis sa création en 2012.

- élaboration du premier observatoire des ressourceries du Limousin.

- début de mise au point d'outils de suivi de l'activité.

Historique et perspectives de l’initiative

2012: 5 ressourceries existantes en Limousin se sont constituées en association dénommée « Dynamique Régionale des Ressourceries du Limousin ».

Fin 2012: définition du programme de travail et contractualisation avec l'ADEME sur 3 ans.

Fin 2015: nouvelle contractualisation avec l'ADEME intégrant de nouveau enjeux régionaux.

Perspectives

L'ADEME accompagne le réseau sur les réflexions autour de la grande Région Nouvelle-Aquitaine.

Facteurs d'accélération et freins

Facteurs d'accélération :

  • l’inscription du réemploi et des Ressourceries dans les politiques publiques de gestion, réduction, prévention des déchets
  • les dispositifs d’accompagnement à l’essaimage des initiatives de l’économie sociale et solidaire en Limousin

Freins :

  • l’accès à des locaux adaptés de surface conséquente (500 à 1000 m²)
  • le manque de soutien des collectivités territoriales

Domaines d’activités

  • Déconstruction
  • Recyclage

Ressources

  • Métaux
  • Déchet
  • Bois
  • Plastique

Partenaires

  • Les ressourceries adhérentes du réseau
  • http://www.ressourceriesdulimousin.org/


  • Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

  • DREAL Nouvelle-Aquitaine

  • Les syndicats de collecte et de traitement des déchets.
  • Notamment le SYDED et le SIERS.

Moyens techniques et méthodologies

Chaque structure utilise ses moyens techniques propres

Des réunions de travail thématiques sont définies et programmées annuellement 

Deux COPIL avec les partenaires sont organisés annuellement

Moyens humains

Chaque structure décide en début de programme du nombre d'ETP qu'elle souhaite consacrer aux activités du réseau.

ADEME

Financeurs

  • ADEME Nouvelle-Aquitaine
  • Soutien au programme d'action sur 6 ans


  • Dreal Nouvelle-Aquitaine
  • 5000€ pour le programme 2015 - 2018

Financement

50% ADEME 50% autofinancement

Lien(s) web

 http://www.ressourceriesdulimousin.org/
 http://www.optigede.ademe.fr/search/node/ressourcerie%20and%20limousin

Documents

  • Observatoire régional

  • Faites de la Récup

  • Création d'un réseau régional

  • Développement du réseau et maillage du territoire

  • Les ressourceries acteur de l'économie circulaire
  • La ressourcerie, un maillon de l’économie circulaire.
    L’activité de la ressourcerie se distingue du modèle de production linéaire [extraction des matières premières, production, consommation, déchets], dont on connaît les limites aujourd’hui. Au contraire, l’activité de la ressourcerie crée de la valeur sociale, économique et environnementale à partir des déchets des particuliers, qui sont collectés et remis dans
    le circuit localement. Il s’agit donc d’une activité sobre en ressources et en déchets.

    La ressourcerie, un maillon de l’économie circulaire
    L’activité de la ressourcerie se distingue du modèle de production linéaire [extraction
    des matières premières, production, consommation, déchets], dont on connaît les
    limites aujourd’hui.
    Au contraire, l’activité de la ressourcerie crée de la valeur sociale, économique et
    environnementale à partir des déchets des particuliers, qui sont collectés et remis dans
    le circuit localement. Il s’agit donc d’une activité sobre en ressources et en déchets.

    La ressourcerie, un maillon de l’économie circulaire
    L’activité de la ressourcerie se distingue du modèle de production linéaire [extraction
    des matières premières, production, consommation, déchets], dont on connaît les
    limites aujourd’hui.
    Au contraire, l’activité de la ressourcerie crée de la valeur sociale, économique et
    environnementale à partir des déchets des particuliers, qui sont collectés et remis dans
    le circuit localement. Il s’agit donc d’une activité sobre en ressources et en déchets.

 Action collective
 Animation
 Centres de ressources
 Circuits courts
 Clubs d’acteurs
 Modèles économiques
 Réseaux d’acteurs
 Réseaux
 Ressourceries / repair shop
 Réparation
 Réemploi

Modérateur

  • Vincent Jay

    Chef de projets

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Animation
     Centres de ressources
     Circuits courts
     Clubs d’acteurs
     Modèles économiques
     Réseaux d’acteurs
     Réseaux
     Ressourceries / repair shop
     Réparation
     Réemploi