Le sac isotherme naturel, écologique et zéro plastique

  • 2021-08-02 00:00:00
  • /
  • Cycl-op.org
  • /
  • 759

Fabrication de sacs isothermes à partir de laine et de chanvre

Le Mouton Givré valorise la laine pour concevoir des sacs isothermes sans plastique, fabriqués en France grâce aux circuits courts et aux savoir-faire encore présents sur le territoire, dans une optique de production et de consommation responsable.

  • Porteur principal : Le Mouton Givré
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • SARL Chanvre & Co Pepinière Calfatech ZI Quercypole 46100 Cambes
  • Date de début : août 2019

Elodie et Cinthia sont les deux fondatrices du Mouton Givré. Elles se sont rencontrées courant 2019, par le biais d'une association d'élevage de brebis, avec la volonté commune de mettre en place un projet écologique et responsable, l'une ayant à coeur la revalorisation de la laine, l'autre souhaitant développer des techniques de teintures végétales. A l'issue de leur rencontre, elles ont donc décidé de mettre en commun leurs savoir-faire.

L'idée initiale de Cinthia était de créer un sac isotherme afin de revaloriser la laine, cette dernière étant un parfait isolant. La raison d'être de ce projet est donc de transformer un produit polluant (les sacs isothermes classiques étant fabriqués à partir de plastique), en un produit non polluant. Par ailleurs, le Mouton Givré suit le principe de recyclage et de réemploi des matériaux, ainsi que celui de l'allongement de la durée d'usage. Tous les sacs isothermes sont fabriqués de façon à être résistants. En cas d'usure avec le temps, il est possible de renvoyer le sac pour réparation, ou de renvoyer les pièces métalliques si le sac est en fin de vie, afin de les réutiliser dans la production.

Le Mouton Givré se veut aussi maillon de la chaîne textile en Occitanie, travaillant avec les éleveurs locaux (tous situés dans le Lot, à maximum 45 minutes de trajet), et proposant des services non présents localement à terme, comme la teinture végétale en Occitanie, avec pour intention de relocaliser les savoir-faire de la filière textile en France, et plus particulièrement en Occitanie.

Enfin, le Mouton Givré s'implique également dans une démarche de consommation responsable, sensibilisant les clients à l'importance de leur mode de consommation, à l'entretien des biens et à la consommation locale (recettes de repas proposés par l'entreprise pour inciter à faire soi-même, manifestant l'importance du contenant et du contenu).

Depuis le démarrage de l’activité il y a deux ans, l’entreprise fonctionne toujours en flux tendus, n'ayant donc pas de possibilité de stocks, et posant donc la question pour l'entreprise de s'agrandir, tout en gardant l'objectif fondamental d'une production responsable et raisonnée, et l'exigence sur la qualité du produit et la qualité de vie au travail, symboles du made in France.

 

Bénéfices qualitatifs

Le Mouton Givré a pour vision et missions de :

  • Revaloriser la laine, coeur de la création de l'entreprise,
  • Travailler en circuits courts, favoriser le local,
  • Travailler avec des fournisseurs et des matières qualitatives, notamment surveiller la qualité de la laine, du chanvre et du lin, ainsi que la qualité des élevages de moutons, critères fondamentaux,
  • Offrir une qualité de produit fini, un suivi est assuré, notamment par la reprise des défauts, la réparation tout au long de la vie du sac. Lorsqu'un sac est en fin de vie, le client est invité à renvoyer les pièces métalliques. Des conseils d'entretien accompagnent chaque sac afin de faire durer le produit et de sensibiliser à la consommation responsable.

Les matières :
Le chanvre provient de Roumanie. Effectivement, il n’existe pas de filature de chanvre en France, alors, pour éviter de multiplier les transports les fondatrices ont choisi de travailler avec des productions proche des filatures. A terme, l'entreprise souhaite que la totalité de ses matières soient fabriquées en France. Aujourd’hui, il s'agit de matières produites en France et en Europe.

Les 3 grands objectifs du Mouton Givré sont donc les suivants :

  • Objectif sac 0 plastique, s'inscrivant dans une démarche globale (cartons recyclés, adhésifs et colle végétale...),
  • Objectif de réimplantation de la filière textile en France,
  • Objectif 100% made in France.

Par ailleurs, l'objectif pour les fondatrices est de maintenir une qualité de vie professionnelle et personnelle pour toute l'équipe.

Bénéfices quantitatifs

  • Les sacs sont garantis 5 ans,
  • Avec les capacités actuelles, 5 000 pièces sont produites par an, soit 400 sacs par mois

Etapes de l'initiative

  • Fin 2018 : Conception et incubation du projet pour 6 mois.

  • Février 2019 : Rencontre entre les fondatrices, durant l'incubation du projet.

  • 2019 : Participation au concours La start-up est dans le pré, véritable déclic permettant aux fondatrices d'observer l'intérêt du public pour ce projet. Lancement de l'activité à plein temps.

    • Août 2019 : Dépôt des statuts, création de l’entreprise

    • Septembre 2019 : Financement participatif, 650 sacs vendus en 45 jours.

  • 2021/2022 : Projet de développement de l'entreprise, recherche de locaux plus grands afin d'augmenter la capacité de production. Volonté d'en faire un atelier éco-responsable sous tous les aspects et favorisant le bien-être au travail.

Les perspectives de l'entreprise sont de s’agrandir dans un premier temps, véritable nécessité aujourd'hui en vue du nombre de demandes et de la faible capacité de production, et de structurer l'activité.

Concernant le développement de produits, aujourd’hui le Mouton Givré propose 2 modèles, de nouveaux produits sont en cours de développement, prévus notamment pour 2022, ainsi que des collections capsule utilisant la technique de teintures végétales.

Facteurs d'accélération et freins

Facteurs d’accélération :

  • La complémentarité des savoir-faire et des fonctions des fondatrices (équilibre entre la gestion administrative et la production), accompagnée d'une motivation commune de développer le projet.
  • L'absence de passif et de liens antérieurs entre les fondatrices. Selon ces dernières, s'être rencontrées dans le cadre du développement de ce projet fut un bénéfice pour leur entente sur le long terme,
  • Etre accompagné, et cela dès les prémices du projet grâce à l'incubation. Se créer un réseau d'entraide et d'écoute à la suite de cette incubation et de cet accompagnement est un élément valorisé par les fondatrices. Ce réseau permet notamment d'être au courant des aides et soutiens proposés en milieu rural, souvent ignorés des entrepreneurs non accompagnés,
  • Travailler collectivement avec ses équipes, participer à toutes les étapes de la production,
  • Enfin, le confinement et les prises de consciences à l'échelle nationale, menant à un essor du made in France ont valorisé leur travail.

Freins : 

  • Ne pas connaître les systèmes d’accompagnement et de soutien. Les fondatrices ont palié ce frein en étant accompagnées lors de l'incubation du projet,
  • Trouver des locaux professionnels, représente un frein au développement de l’activité, car les locaux actuels ne suffisent pas pour répondre à la demande, limitant ainsi les capacités de production. Par ailleurs, le processus de déménagement professionnel est chronophage et lent,
  • Etre limité dans sa capacité de production, et se voir refuser des contrats par manque de temps et d'espace,
  • Embaucher en milieu rural demande de la formation et du temps,
  • La fuite des savoir-faire français et de la filière textile a contraint les fondatrices dans leur démarche de fabrication française, allant alors chercher des filatures dans d'autres pays européens.

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation
  • Artisanat
  • Commerce

Ressources

  • Métaux
  • Textile

Partenaires

  • Région Occitanie
  • Accompagnement au financement d'un nouveau local


  • Communautés de Communes de Figeac
  • Accompagnement au financement d'un nouveau local


  • Ad'Occ

Moyens techniques

Les fondatrices suivent chaque étape de la production, et les brebis sont élevées en extérieur chez des éleveurs locaux issues de petites exploitations.

  • 1ère étape : Tonte des brebis, la laine est récoltée par l'équipe elle-même, les fondatrices trient la laine récoltée,
  • 2éme étape : Lavage de la laine. L'entreprise Laurent Laine, dernière société de lavage de laine française, se charge de cette étape. Le lavage se fait au savon et au bicarbonate, sans utilisation de produits chimiques, le lavage est certifié Ecocert et bio. Enfin, les eaux sales sont récupérées par les éleveurs locaux pour être épandue sur leurs terrains,
  • 3ème étape : Le feutrage est fait dans une société en France,
  • 4ème étape : La découpe en matelassage est fait à Clisson,
  • 5ème étape : La palette arrive chez le Mouton Givré, et la fabrication peut donc commencer. Chaque couturier produit le sac de A à Z, le prénom de la personne ayant fabriqué le sac apparait sur l’étiquette.

 

Dispositifs, outils ou méthodologies

Les sacs isothermes sont disponibles en pré-commande sur le site internet, Le Mouton Givré.

Des sacs sont également disponibles chez des revendeurs, ces points de revente sont disponibles dans toute la France.

Au niveau des méthodes de communication, Le Mouton Givré communique beaucoup sur les réseaux sociaux et par le biais de newsletters, mais bénéficie également des bons retours et commentaires clients, d'une présence médiatique et du bouche à oreille.

Moyens humains

5 personnes au total :

  • 2 fondatrices
  • 2 couturières
  • 1 alternant commercial/marketing

et 1 ETP supplémentaire sera recruté courant 2022.

Financement

Financement Prêt d'honneur initiative Lot et prêt bancaire Crédit Agricole, et un financement participatif sur la plateforme Ulule.
 Alimentation durable
 Analyse du Cycle de Vie
 Circuits courts
 Coopération territoriale
 Crowdfunding
 Eco-conception
 Economie collaborative
 Filières locales
 Réemploi
 Réparation
 Réseaux d'acteurs
 Sensibilisation
 Valorisation
 laine
 lin
 chanvre
 élevage
 sacs

Modérateur

  • Amandine Ameline

    Chargée de mission

  • Auteur de la page

  • Amandine Ameline

    Chargée de mission


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Alimentation durable
     Analyse du Cycle de Vie
     Circuits courts
     Coopération territoriale
     Crowdfunding
     Eco-conception
     Economie collaborative
     Filières locales
     Réemploi
     Réparation
     Réseaux d'acteurs
     Sensibilisation
     Valorisation
     laine
     lin
     chanvre
     élevage
     sacs