La Rencontre d'AIMA privés, publics, institutionnels sur les Achats Responsables

La Rencontre d'AIMA privés, publics, institutionnels sur les Achats Responsables

Romain Laroche, responsable des achats responsables chez FMS, Carine Darrieumerlou, responsable du Hangar d'AIMA de Osserain, Fabrice ABADIA, co-directeur de FMS, et Mathieu Forsans, responsable communication chez AIMA. 

Le sujet des achats responsables vertueux, la Loi AGEC (Anti-Gaspillage et pour l'Economie Circulaire), l'Economie Sociale et Solidaire, autant de points abordés par la trentaine de professionnels et d'élus venus se déplacer pour participer à cet évènement organisé par AIMA, association spécialisée dans le réemploi solidaire dans le Béarn et le Pays Basque, et parfois, jusqu'à Bordeaux et Toulouse. 

FMS a été lauréat dans la catégorie "Entreprise Adaptée" et a reçu le prix du "meilleur acheteur responsable" de l'année 2023, chez AIMA. 

L'idée de cette rencontre était de mettre en lumière les acteurs des achats responsables, toutes catégories. A l'heure où la transition écologique est sur toutes les lèvres, et où chacun a conscience de l'urgence climatique et donc de l'obligation de changer nos modes de pensée et nos modes de consommation, plusieurs élus, chefs d'entreprises, associations et collectivités sont venus réfléchir ensemble sur comment développer le réemploi solidaire, et comment devenir, chacun de nous, un ambassadeur de la sobriété, de l'économie circulaire, de la préservation des ressources naturelles et des achats "verts".

C'est Arnaud Fontaine, le maire d'Osserain Rivareyte, vice-président de la Communauté d'Agglomération du Pays Basque, qui a démarré la journée en mettant en lumière les actions sociales, solidaires et écologiques d'AIMA et qui a insisté sur le bon sens de la Loi AGEC, qui ne fait que revenir aux sources des modes de consommation de nos aînés : cette économie d'usage et de fonctionnalité, et le transfert des mobiliers dans d'autres pièces de la maison, ou d'autres lieux dans le voisinage est un modèle à réinventer, à recréer, à méditer. 

Première Rencontre annuelle organisée par AIMA, privés, publics, institutionnels, autour des achats responsablesPremière Rencontre annuelle organisée par AIMA, privés, publics, institutionnels, autour des achats responsables

Première Rencontre annuelle organisée par AIMA, privés, publics, institutionnels, autour des achats responsablesPremière Rencontre annuelle organisée par AIMA, privés, publics, institutionnels, autour des achats responsables

Sigrid Dumaz, présidente d'AIMA, a ensuite présenté la répartition des 1845 adhérents acheteurs professionnels (depuis 8 ans chez AIMA), par catégories socio-professionnelles.

Peut-être que certains penseront que  compter 1845 adhérents professionnels c'est beaucoup, mais quand on regarde le nombre d'acteurs dans les Pyrénées Atlantiques, on réalise que, finalement, très très peu de personnes physiques et/ou morales, font confiance aux ressourceries pour faire leurs achats.

Le travail reste immense pour convaincre chacun de la nécessité d'acheter des nouveaux objets, pourquoi pas d'occasion, avant le neuf, à qualité égale évidemment. 

Arriva le moment de mettre en lumière et de remercier les meilleurs adhérents acheteurs chez AIMA, et de leur donner la parole pour un pitch de présentation de leur structure, et du pourquoi ils ont fait le choix du réemploi.

Fabrice ABADIA a remercié les équipes d'AIMA d'exister et de favoriser le réemploi solidaire de mobilier professionnel. Pour meubler ses équipes, il n'envisage pas d'acheter autrement que de l'occasion, vu la diversité et la richesse de l'offre proposée par les Hangars d'AIMA PRO. 

Maïtena Curutchet, conseillère déléguée à l'Economie Sociale et Solidaire au sein de la CAPB, étant bloquée sur l'autoroute, le prix "Meilleur acheteur responsable" dans la catégorie collectivités territoriales a été remis à Arnaud Fontaine, qui a remercié chaleureusement AIMA. 

Nous avons été très heureux de décerner le prix de meilleur acheteur responsable à l'entreprise Collectivité Service, de Bayonne, dans la catégorie entreprise redistributeur qui, il y a plus de 10 ans, a mis en lien AIMA avec l'éco-organisme VALDELIA, eux livrant des lits médicalisés dans un centre de soins sur la Côte Landaise, et AIMA collectant les anciens lits pour le réemploi à l'international.

Ce fut l'étincelle qui permit à AIMA de s'inscrire dans le réemploi de mobilier professionnel et on ne peut oublier ce genre de rencontre porteuse de changements positifs sociétaux et environnementaux. Qui aurait pu imaginer que nous vivrions une décennie après, cette rencontre encensant la seconde vie du mobilier professionnel. 

Nous avons à construire une offre de qualité et pourquoi pas collaborative auprès des collectivités ? Ce partenariat gagnant gagnant doit permettre à chaque acteur de remplir des services et des missions complémentaires et non concurrentielles. Nous inventons de nouvelles synergies, au service des communes et des territoires qui, de plus en plus, demandent à leurs fournisseurs habituels de sourcer des objets vintage ou de seconde main. 

Le savoir-faire d'AIMA est de proposer du réemploi, c'est aussi simple que cela. Les multiples métiers des revendeurs sont le conseil, l'aménagement, l'architecture, le design, la conception de nouveaux produits adaptables, bien avant l'achat, puis la livraison préservante de mobilier bien emballé, le montage et l'installation, le suivi et les services après-vente, les garanties, etc... Autant de services à valoriser... 

Rendez-vous sont pris en février pour que AIMA et Collectivité Service puissent écrire tous ces nouveaux modèles de coopération, autour des achats responsables et durables. 

Dans la catégorie entreprises classiques, c'est l'entreprise SARRAT, située à quelques kilomètres du Hangar d'AIMA qui a été lauréat. 

Pour la catégorie "Etablissements scolaires" c'est le lycée Stella Maris qui a été lauréat, ayant trouvé du mobilier scolaire de seconde main chez AIMA. 

Dans la catégorie "Mairie", c'est la Mairie de BOUCAU, qui a meublé sa nouvelle médiathèque avec une large partie de mobilier professionnel d'AIMA, qui a reçu le prix "meilleur acheteur responsable" dans sa catégorie. 

Un grand, un immense merci à toutes les mairies, les entreprises, les associations, les établissements scolaires, etc... qui nous font confiance et viennent dans nos ressourceries pour trouver du matériel. 

Dans la 7ème et dernière catégorie, et la dernière, c'est Marine COBELLI, cheffe de Service de l'antenne FRANCE HORIZON d'Oloron, qui a reçu le prix du jour. Elle a pu présenter l'association nationale qui accueille et accompagne les migrants et a remercié AIMA pour la possibilité d'acquérir du mobilier de qualité professionnelle dans nos Hangars. 

S'ensuivirent des échanges et des débats sur les besoins des uns et des autres, et sur des pistes d'amélioration à mettre en place. 

Le verre de l'amitié autour d'une tomme de brebis et de pâtés locaux a clôturé la matinée, entrecoupé de visites de sites... On a remarqué quelques participants faire des achats ! C'est bon à savoir, nos ressourceries sont ouvertes de 13h à 18h, mais pour les professionnels, ils peuvent solliciter un rendez-vous, et on les reçoit du mieux possible, tous comme tous nos adhérents, pas de jaloux. 

Que ça fait du bien, ce genre de rencontres ! Il n'y a plus qu'à... 

Et vive les achats responsables ! 

Un grand merci à tous les participants (ceux qui ont réussi à venir au centre du département des Pyrénées Atlantiques, et ceux qui sont restés bloqués dans leur voiture...) pour cet évènement pleinement réussi.

Partager :
247
Auteur de la page

Sigrid DUMAZ

Modérateur

Méline MASSON

Chargée de mission économie circulaire