BIOTOP, éco-réseau des entreprises de La Rochelle

  • par Julie ETIE
  • /
  • 2017-06-22 16:47:15
  • /
  • Recita.org
  • /
  • 2236
  • Date de début : septembre 1920
  • Agglomération de La Rochelle
  • 11 rue A. Fresnel, 17180 Périgny, France
 Action collective
 Diagnostic
 Economie sociale et solidaire
 Eco-conception
 Labellisation
 Réseaux
 RSE
 Sensibilisation
 Prévention
 Mutualisation d'infrastructures et de services
 Hub déchets PAV
 Clusters
 Expérimentation
 Recyclage
  Synergie EIT
 démarche

BIOTOP est un éco réseau d’entreprises qui a pour objet de :- Repenser le mode de fonctionnement des zones industrielles par une approche territoriale et collaborative- Mobiliser l’entreprenariat local en adoptant une approche réseau/cluster- Offrir aux collectivités une alternative crédible sur la gestion des déchets en lien avec leur stratégie de développement durable et d’économie circulaire.BIOTOP est également force de proposition auprès des institutions locales sur les projets de développement territoriaux. En juillet 2017, le réseau est constitué de 75 entreprises adhérentes et fonctionne suivant 2 logiques de synergie :  -Substitution : réutilisation des déchets en l’état (flux de big bags, chutes de mousse, textiles hospitaliers, PVC) ou réutilisation des déchets après transformation (Melting Pot©). -Mutualisation : collecte thématique en porte à porte (films PE, palettes perdues et tourets bois) ou Point d’Apport Volontaire au local BIOTOP (plastiques, métaux, bois, carton, verre – 5 flux).

Bénéfices qualitatifs

Réduction et Valorisation des déchets

L’action phare de BIOTOP est menée sur la réduction des déchets, l’amélioration de leur tri et de leur valorisation. Le but est, pour l’entreprise, de sortir un maximum de déchets de sa benne tout-venant afin d’en limiter le nombre de rotations et le traitement à la tonne, voire d’en supprimer la nécessité.

Pour BIOTOP comme pour ses adhérents, le moteur de la démarche est économique (diminution des coûts de traitement des déchets), écologique (réduction de l’empreinte environnementale) et règlementaire (décret 5 flux, valorisation, etc…).

 

Sensibilisation

BIOTOP s’engage dans la promotion du développement durable au sein de sa zone d’action et participe ainsi au rayonnement de la Nouvelle-Aquitaine sur les domaines novateurs de l’Ecologie Industrielle Territoriale (EIT), de l’Economie Circulaire et de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Pour cela BIOTOP organise des ateliers thématiques destinés aux membres du réseau pour transmettre les compétences de nombreux intervenants (ADEME Poitou-Charentes, Conseil des Prud’hommes de Nantes, EDF, Engie, etc…).

BIOTOP intervient également lors de différents rendez-vous organisés par le territoire afin de donner de la visibilité au projet.

 

Innovation

Depuis sa création BIOTOP travaille sans cesse à la recherche de nouvelles synergies : les flux de réutilisation et mutualisation aujourd’hui opérationnels sont d’abord passés par une phase de test avant d’être mis en place.

Deux exemples d’innovation :

  • Melting Pot©

BIOTOP a créé Melting Pot©, la première solution de toiture végétalisée 100% recyclée. Unique et pionnière en son genre, cette solution apporte une réponse concrète aux besoins de valorisation de certains matériaux locaux.

Ainsi, en partenariat avec le CRITT Horticole de Rochefort et l’ADAPEI 17, 3 000 sacs à café en toile de jute ont été transformés en tapis horticoles pré-végétalisés par l’Atelier du Végétal. Le substrat horticole, fabriqué à partir de coquilles de moules, de marc de café, de briques concassées et de fibres de bois a été formulé avec la société Ovive.

Pour plus d'informations sur Melting Pot, cliquez ici.

  • Aquavella, le chantier modèle

Issu de la volonté d’Eden Promotion et réalisé en coopération avec OPP BTP, le chantier Aquavella est un laboratoire innovant qui vise l’optimisation écologique et ergonomique des chantiers du BTP. BIOTOP, qui intervient à la fin du premier-œuvre, est chargé de la collecte sur site et de la valorisation des différents types de déchets présents sur le chantier. L’association participe donc à la mise en application des méthodes de Lean Construction et des 5S.

En effet, grâce à l’apport de contenants spécifiques à chaque quantité de déchets (combinaison de bennes et de bigs bags) et à une formation au tri dispensée aux compagnons de tous les corps de métier, BIOTOP optimise la propreté et la sûreté sur le chantier Aquavella. Ces contenants adaptés ont une dimension écologique, économique, ergonomique et pédagogique.

La rotation des big bags est assurée par Blan’Cass, une association de l’Economie Sociale et Solidaire membre du réseau BIOTOP.

Les déchets récupérés sont ainsi tous valorisés.

 

Formation

Après avoir longtemps formé des étudiants à la RSE à l’ESC de La Rochelle, à l’IEQT de Rochefort et à l’IAE de la Rochelle, BIOTOP continue de s’engager dans la promotion du développement durable auprès des étudiants.

BIOTOP intervient également auprès de collégiens et de lycéens en cours d’orientation (participation à la semaine de l’industrie depuis 2014).

Bénéfices quantitatifs

Les chiffres :

  • 95 entreprises engagées dans la démarche
  • 75 entreprises adhérentes
  • 120 diagnostics environnementaux réalisés
  • 100% des déchets collectés réemployés ou recyclés

 

Au total en 2016 :

  • 168 tonnes de déchets recyclés
  • 110 tonnes de déchets réutilisés
  • 65 000 euros d’économies générées
  • 7 ateliers thématiques suivis par 90 personnes

Etapes de l'initiative

2009 : Naissance d’un concept de synergie entre les entreprises de la Z.I. de Périgny afin de mutualiser la gestion de certaines filières de déchets et d’organiser des ateliers RSE.

2011 : BIOTOP recrute son premier salarié. BIOTOP, porté par le Club des Entreprises de Périgny, commence les collectes de DEEE, de bois, de films plastiques, de piles et de batteries.

2013 : Elargissement du réseau aux zones d’activités de la CDA (La Pallice, Chef de Baie, le plateau nautique des Minimes, Aytré, Angoulins, Châtelaillon). BIOTOP commence à collecter les archives confidentielles.

2014 : Face à l’ampleur du réseau et à son extension géographique, l’association Sphère(s) reprend la gestion du projet BIOTOP.

2015 : BIOTOP est reconnu démarche d’EIT pérenne par l’OREE et déclaré « action exemplaire » lors des 1ère assises de l’économie circulaire de Bercy. Pour la création de Melting Pot©, BIOTOP remporte le Concours européen de l’entreprise exemplaire et innovante (C2EI) lors du congrès nationale de la JCE France à Nantes. BIOTOP commence à collecter les produits dangereux.

2016 : BIOTOP se dote d’un local de 250m2 dans la ZI de Périgny pour améliorer son offre de services et augmenter sa capacité de collecte.

Facteurs d'accélération et freins

Leviers :

  • Les déchetteries n’acceptent pas les déchets professionnels. Les offres existantes dans la récupération des déchets sont peu adaptées aux TPE & PME, qui ont peu de moyens logistiques.
  • BIOTOP est partenaire du 1% For the Planet. En France, BIOTOP fait partie des 452 Organismes Sans But Lucratif labellisés, habilités à recevoir des dons.
  • BIOTOP est soutenu par des partenaires publics et privés.
  • Le réseau est en cours de négociation pour un transfert de technologies avec d’autres structures territoriales.

Freins :

  • Perte des subventions régionales en 2015.
  • Restriction géographique pour la collecte des déchets justifiée par la rentabilité économique. Au-delà d’une certaine distance, le coût du transport est dissuasif.
  • Le territoire de La Rochelle n’a pas encore opté pour une redevance incitative.

Domaines d’activités

  • Recyclage

Ressources

  • Matériaux
  • Métaux
  • Déchet
  • Biodéchet
  • Bois
  • Produits chimiques
  • Papier
  • Verre
  • Carton
  • Plastique
  • Textile
  • Electronique

Partenaires

  • ADEME Poitou-Charentes
  • Communauté d’Agglomération de La Rochelle
  • Ville de Périgny
  • Crédit Mutuel Océan
  • Suez Environnement
  • Groupe Léa Nature
  • Club d'Entreprises de Périgny
  • ENGIE
  • Moyens techniques

    • Local de 250 m2 sur la ZI de Périgny pour la collecte en points d’apport volontaire des déchets valorisables.
    • Benne Valdelia de 30m3
    • Presse à balles Carton/Plastique
    • Contenants spécifiques mis à disposition par chaque éco-organisme (Corepile, Recyclum, Recycl’me)
    • Caisses géobox dédiées à la collecte des 5 flux (verre, plastique, carton, bois, métal)
    • 2 outils informatiques :
      • http://reseau-biotop.com/diag/ (grille de saisie des diagnostics environnementaux qui permet la gestion via base de données : gestion des diagnostics, des flux matières, des interlocuteurs et des données chiffrées de chaque entreprise)
      • http://reseau-biotop.com/reseau (référentiel des flux matières traités par BIOTOP : mapping des adhérents et moteur de recherche par matière).

    Dispositifs, outils ou méthodologies

    • Pré-diagnostic pour chaque entreprise intéressée par le réseau
    • Bulletins d’adhésion et devis
    • Contrats d’adhésion
    • Bordereaux de dépôt et de suivi des déchets pour les déchets dangereux
    • Bon de prise en charge pour les déchets non-dangereux
    • Fiches de tournées pour les prestataires collecteurs
    • Fiches mémo pour le tri in situ
    • Communication et animation du réseau via les actualités sur le site internet, la page Facebook et la newsletter
    • Ateliers de sensibilisation à destination des adhérents
    • Réunions d’information à destination d’autres réseaux (Chambres consulaires, clubs d’entreprises , …)
    • Label BIOTOP qui valorise les entreprises adhérentes impliquées

    Perspectives

    • Développer le réseau
    • Dupliquer le modèle sur d’autres territoires

    Financeurs

  • Communauté d'Agglomération de La Rochelle
  • Ville de Périgny
  • Crédit Mutuel Océan
  • Groupe Léa Nature
  • Club d'Entreprises de Périgny
  • ENGIE
  • Financement

    Auto-financement, subventions publiques (30%), partenaires financiers privés (70%).

    Témoignages

    En 2016, Biotop a joué la carte de lintrospection, choisissant avant tout de favoriser le service aux adhérents et d’élargir son offre de services.

    Face aux problématiques rencontrées par les entreprises autour de la gestion de leurs déchets, à l’évolution constante de la réglementation environnementale,la volonté de l’éco-réseau a en effet été de proposer une solution globale pour les déchets valorisables, par leur réemploi ou leur recyclage.


    Pour cela, lexpérience acquise durant 5 années passées sur le terrain a placé Biotopau rang dexpert du déchet industriel diffus. Son rôle de trait dunion et de facilitateur entre les entreprises, la collectivité et les industriels du recyclage ne se dément plus.


    Cette volonté dintrospection a largement été servie par l’étude dimpacts économiques et environnementaux qua mené l’éco-réseau pour mesurer les gains quapporte sa démarche pour ses adhérents bien sûr, mais aussi pour la collectivité territoriale.


    Le temps passé au recueil dinformations, à leur analyse et plus encore les résultats de cette étude persuadent de la nécessité de démarches comme la nôtre pour l’émergence et la pérennisation dune économie circulaire.


    Cest pourquoi Biotop a parallèlement continué à témoigner et à accompagner dautres territoires et à former de futurs professionnels de lEIT. Grâce à cette analyse et cette modélisation, les perspectives du réseau sont résolument au déploiement.


    Maintenant éprouvé et reconnu pérenne par OREE, Biotop a cette année consolidé ses partenariats opérationnels avec des entités à même de dupliquer la gestion des flux sur lensemble du territoire métropolitain.Alors à quand et où le prochain Biotop ?

     

    Jérémie LUCAS

    Président de lassociation Sphère(s)

    Pour nous, chefs dentreprise, lEconomie Circulaire et lEIT sont délicates à appréhender car il est difficile de concrétiser ces notions au quotidien. Cest pourquoi jai choisi le réseau BIOTOP afin de maccompagner dans la gestion des déchets dEmo international et me proposer des solutions innovantes adaptées à nos besoins. Cela passe par la mise en place de structures et dune logistique favorables à la mutualisation de certains déchets au sein du territoire, mais également par une réflexion commune autour de projets d’éco-conception.


    En effet, même si Emo international est une entreprise de distribution et se situe donc en bout de chaîne, je trouve important desensibiliser mes fournisseurs fabricants à l’éco-conception,et notamment au démantèlement du matériel qui permettrait doptimiser nos capacités de recyclage.


    Les bénéfices de mon adhésion sont pluriels. Le bilan économique est positif puisque BIOTOP me permet de résoudre la problématique structurelle de stockage des déchets. Notre participation à linitiative améliore également limage de lentreprise, aussi bien du point de vue des clients que des salariés, qui sont motivés et fiers du projet. Enfin, ladhésion dEmo international à BIOTOP a aussi des conséquences sociales avec par exemple le recyclage des déchets en carton fort que nous confions à BIOTOP qui intègrent une logique de substitution et permettent à un ESAT de fabriquer du mobilier quils revendent ensuite.

     

    Catherine PAMART

    Directrice dEmo international


    Modérateur

  • Florian WEBER

    Chargé de missions déchets et analyses environnementales

    Suivre
  • Auteur de la page

  • Julie ETIE

    Animatrice EIT

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Diagnostic
     Economie sociale et solidaire
     Eco-conception
     Labellisation
     Réseaux
     RSE
     Sensibilisation
     Prévention
     Mutualisation d'infrastructures et de services
     Hub déchets PAV
     Clusters
     Expérimentation
     Recyclage
      Synergie EIT
     démarche